Jus de fruits

Produit

En Suisse, qui dit jus de fruits pense principalement au jus de pomme, qui peut être affiné avec du jus de poire jusqu’à concurrence de 10 %.

 

La consommation annuelle par personne atteint plus de 8 litres de jus de pomme, de schorle de pomme (panaché jus de pomme / eau minérale) et de boissons fermentées à base de fruits à pépins suisses. Les vergers de pommiers occupent une surface équivalente à plus de 5400 terrains de football.

Provenance

Auparavant, les fruits provenaient principalement d’arbres à haute tige. Mais aujourd’hui, ce sont les cultures d’arbres à basse tige, plus faciles à entretenir, qui dominent. Toutefois, comme les arbres fruitiers à haute tige façonnent le paysage et abritent de nombreuses espèces d’oiseaux, la Confédération soutient financièrement les paysans qui continuent à soigner de telles cultures fruitières.

 

La récolte annuelle de fruits à cidre fluctue considérablement d’une année à l’autre. Alors que les rendements avaient été faibles en 2017, 2018 a été une excellente année : on y a en effet transformé 157 000 tonnes de fruits à cidre, soit 136 600 tonnes de pommes et 20 400 tonnes de poires.

Transformation

Pour produire un litre de jus, il faut environ 1,3 kilogramme de pommes. Après le pressurage, le jus est toujours naturellement trouble, car il contient de la pulpe de fruit. Les jus de pomme clairs sont obtenus par centrifugation et filtrage.

 

Les jus qui ne sont destinés immédiatement à la consommation subissent une transformation supplémentaire. Ils sont soit pasteurisés, pour en prolonger la conservation, soit transformés en concentrés. En y ajoutant de l’eau fraîche, on obtient de nouveau du jus de pomme au moment désiré.